La présence en librairie

Une question vient assez régulièrement lors d’échanges et de rencontres avec le lectorat : « Où trouver les albums Ant Editions ? ». Et, généralement, cette question est souvent suivie par « Je suis allé voir mon libraire et il n’a pas vos livres ».

La question mérite une réponse et la remarque qui suit est parfaitement justifiée.

Quand on est une petite maison d’édition indépendante de BD, il est assez difficile de se faire connaître par les professionnels du livre. Bien sûr, il y a toujours la possibilité de passer par un tiers chargé de faire découvrir les ouvrages mais ce service a un coût conséquent et n’a pas forcément des résultats probants (pas forcément bien défendu, noyé dans la masse…). Aussi, Ant Editions assure sa propre diffusion et distribution sans passer par des intermédiaires.

Comment convaincre votre libraire ? Et pourquoi ?

La méthode du bâton de pèlerin a ses limites et les libraires ont aussi besoin de connaître notre structure éditoriale par d’autres biais : la presse, le bouche-à-oreille, les commandes des clients.

Mais, qu’est-ce qu’un libraire aurait à gagner à proposer nos livres ?

Vente ferme, dépôt, retour ? C’est un sujet très problématique pour les libraires et les éditeurs : les conditions d’ « accueil » des livres.

La majorité du temps, dans le milieu traditionnel du livre, les ouvrages peuvent être retournés… Et oui, les livres non vendus sont retournés ! Bien évidemment, tout cela a un coût : les frais d’envois des livres retournés à la charge du libraire, la gestion des livres retournés (pilonnage, stockage ou réexpédition) à la charge de l’éditeur. Vous vous doutez bien qu’il y a parfois de sérieuses surprises en récupérant des livres retournés, certains sont invendables et sont par conséquent détruits !

Le dépôt consiste à laisser un certain nombre d’exemplaires au libraire, il paye simplement les ouvrages vendus et l’éditeur vient récupérer son stock par la suite. C’est assez délicat, chronophage et peut vite être source de litiges quand les livres sont abîmés ou perdus.

Ant Editions fonctionne en vente ferme. Le principe est simple. Le libraire commande des ouvrages, ce sont les siens, dans son stock. L’éditeur propose des conditions favorables : pourcentage pouvant être revu à la hausse selon le volume de la commande, prend en charge l’envoi. Oui, cela oblige aussi à faire une sortie de trésorerie de la part du libraire mais l’idée n’est pas de lui « vendre » un nombre conséquent de livres mais simplement qu’il ait quelques exemplaires pour sa clientèle, qu’il puisse conseiller l’ouvrage, le défendre ou juste honorer la commande d’une lectrice ou lecteur passant par sa boutique. 

Chez Ant Editions, on pense en effet que le système serait plus sain qu’un libraire ait 5 exemplaires d’un livre en vente dans sa boutique, quitte à en recommander par la suite que d’en commander 100, d’en retourner 95 avec son lot de livres perdus, abîmés, détruits.

Nous avons mis en place un espace pour les libraires. N’hésitez pas à leur faire découvrir cet espace d’information… Car, justement, la communauté de lectrices et de lecteurs a tout son sens dans notre système : vous serez les mieux placé(e)s pour faire connaître nos ouvrages à votre libraire préféré, vous connaissez nos valeurs, notre travail, nos autrices et auteurs. Une petite discussion de quelques minutes avec votre libraire sera bien plus efficace que si nous les prospectons par téléphone ou par mail, la relation n’est pas du tout la même.

Les libraires qui nous diffusent déjà

Heureusement, nous arrivons progressivement à convaincre de nouvelles librairies qui proposent nos ouvrages à leur clientèle.

Nous espérons alors qu’une chose… Que cette carte des librairies se remplisse davantage !

0

Ant Editions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *